top of page

le relâchement-cutané


Ce traitement assez récent est destiné à lutter contre le relâchement-cutané de la peau du visage. Il fait appel aux ultrasons focalisés de haute intensité ou HIFU.

C’est une technique médicale très sûre, faisant l’objet de nombreuses publications scientifiques, agrée par la FDA (Food and Drug Administration) aux USA et dont l’efficacité est reconnue dans le monde entier.

Les ultrasons peuvent s’effectuer sur tous les types (couleur) de peaux et à n’importe quelle période de l’année car il n’y a pas de compétition entre la mélanine (pigment responsable de la couleur de la peau) et les ondes acoustiques.

Cette technique ne donne aucun volume au visage, elle procède uniquement à une mise en tension des tissus relâchés.

Les HIFU utilisent l’énergie ultrasonique (émission d’une onde acoustique à travers les tissus en un point précis qui délivre, dans un temps de l’ordre de la milliseconde, une émission de chaleur supérieure à 65°). Les impacts vont agir sur chaque couche de la peau. Cette élévation de température permet, soit d’agir sur le collagène, soit sur les cellules graisseuses de l’hypoderme.

Les nouvelles machines dont nous disposons sont beaucoup plus puissantes que les précédentes et nous permettent de travailler à différentes profondeurs :

  • 4,5 mm (muscles ou graisse (hypoderme) selon les zones),

  • 3mm (derme moyen)

  • 1,5 mm (derme superficiel).

Ainsi, les fibroblastes de la peau vont produire plus de collagène, ce qui va redonner de la fermeté mais également des fibres élastines qui donnerons une meilleure tonicité à la peau.

Nous allons toujours du plus profond en remontant vers les couches supérieures de l’épiderme, de l’intérieur vers l’extérieur.

Il est aussi possible, devant un fort double menton ou de grosses bajoues, de traiter l’hypoderme, c’est-à-dire la graisse, à la profondeur de 6mm.

Déroulement de la séance d’ultrasons anti relâchement-cutané

Après interrogatoire, le médecin se met d’accord avec son patient ou sa patiente sur la zone à traiter. Puis il y applique un gel échographique pour que les ultrasons pénètrent bien dans la peau. Avec une pièce à main, il va tracer un certain nombre de lignes bien définies.

L’appareil envoie des impacts à différentes profondeurs de la peau : 4,5mm, 3 mm, 1,5 mm. Chaque impact crée un point de rétractation de la peau qui se trouve ainsi stimulée en profondeur et en surface.

Cette séance est indolore, on ne sent que des picotements et elle dure entre 45 minutes et 60 minutes lorsqu’il s’agit de reprendre l’ovale d’un visage, un peu moins s’il s’agit seulement de remonter les sourcils. Aucun bleu, aucun œdème ne sont à craindre à l’issue de la séance. La peau est juste un peu rosée mais visiblement plus détendue et plus ferme.

En principe, une séance suffit à remodeler l’ovale d’un visage mais en cas de relâchement-cutané important, il est possible de faire une seconde séance 6 semaines après la première.

Quelles sont les meilleures indications ?

Nous recommandons cette technique en cas de :

  • Relâchement cutané modéré de l’ensemble du visage, au niveau des paupières et surtout l’ovale et pour atténuer un double menton et des bajoues avec l’objectif d’un « effet liftant » médical, sans chirurgie

  • Relâchement cutané du cou et du décolleté

  • Paupières tombantes, sourcils affaissés

  • Poches malaires (œdèmes localisés sur les pommettes).

Ce soin peut être effectué aussi bien sur les femmes que sur les hommes, sur tous types et phototypes de peau. Il peut être réalisé en toutes saisons, l’exposition solaire n’est pas gênante ni avant ni après le soin.

Quels résultats avec le HIFU ?

Les résultats, déjà visibles à la sortie de la séance s’améliorent avec le temps car les cellules graisseuses sont définitivement détruites après plusieurs semaines et les fibroblastes stimulés ne réagissent qu’après 60 à 90 jours. L’effet liftant s’accentue donc de semaine en semaine. Il devient optimum au bout de trois mois et dure deux ans en moyenne.

Les contre-indications des ultrasons focalisés

Ce traitement est contre-indiqué en cas de lésions cutanées et en cas de grossesse.


Source : lien




bottom of page